top of page
Rechercher

Trouble de l’attachement : dysfonctionnement ou adaptation ?


On parle beaucoup de ce fameux « trouble de l’attachement » mais savez-vous vraiment de quoi il s’agit ?


L’attachement n’a pas grand-chose à voir avec l’amour d’un parent pour son enfant, d’un amoureux pour son amoureuse. En fait l’attachement consiste à créer un lien de sécurité entre deux personnes.

Lorsqu’on parle de trouble de l’attachement on parle de quelqu’un qui n’a pas pu bénéficier dans son enfance ou dans sa vie d’un lien sécurisant avec une autre personne : ses parents de naissance, ses parents d’accueil, ses grands-parents ou une personne qui prenait soin de lui dans un lieu d’accueil.


Voilà un test qui vous permet de voir si vous avez pu bénéficier d’un lien sécurisant dans votre vie :


Avez-vous au moins une relation stable, agréable et chaleureuse avec un être humain sur une durée d’un an minimum ?


Avez-vous au moins 2 personnes sur qui vous pouvez compter en cas de coup dur pour vous écouter, vous réconforter et vous donner de l’empathie ?


Si oui, vous avez sans doute bénéficié d’un lien sécurisant comme 65% des enfants âgés d’un an dans le monde, toute culture et population confondue.

Et si l’enfant ne bénéficie pas d’un lien sécurisant (parfois pour des raisons tout à fait légitimes comme par exemple un parent qui ne peut pas s’occuper de lui étant lui-même en souffrance psychique ou en grande précarité sociale) ?

Et bien il s’adapte …


Comment ?


- Soit en se débrouillant tout seul pour assurer sa sécurité ce qui en fait un « SOLO » qui pense qu’il ne peut compter sur personne, que personne ne le comprend et surtout qu’il ne peut compter que sur lui-même ;

- Soit en devenant un « VELCRO » qui pense que pour avoir de l’attention et pour qu’on s’occupe de lui il doit en faire beaucoup, il doit charmer, être un peu « manipulateur » ou faire des tas de bêtises pour qu'au moins on le remarque ;

- Soit il devient un « SUMO », en colère contre cette injustice d’être différent, de ne pas avoir la même famille sympa que les autres et il peut devenir agressif, violent, être allergique à toute autorité et faire des crises.


Est-ce qu’on peut reconstruire ou construire un lien sécurisant quand on n’en a pas eu ? Autrement dit est-ce qu’un trouble de l’attachement se soigne ?

OUI bien sûr!

Tout d’abord en créant un lien de sécurité, de confiance dans un cadre bienveillant avec un psychologue et ce, dans la durée.

Ensuite en prenant conscience avec ce psychologue de son vécu et du type d’adaptation qu’on a développé.

Et enfin en utilisant des méthodes comme l’hypnose, les constellations familiales et systémiques, l’EMDR et la TCC.

Approches que vous pouvez retrouver au sein du cabinet La clé de la réussite. N'hésitez pas à nous contacter.


Sabine Mozelsio

Psychologue

0495/18.39.97


Sources:

Johanne Lemieux. La normalité adoptive, les editions du Quebec ;

Blaise Pierrehumbert. L'attachement : de la théorie à la clinique, ed ERES



65 vues0 commentaire
bottom of page