Rechercher

Mon enfant boude!

Mis à jour : avr. 13


« Un enfant qui boude dit quelque chose car bouder c’est tourner le dos aux autres»

Isabelle Filliozat



Dans cette situation plusieurs questions se posent :

Pourquoi boude-t-il ?

Souvent, l’enfant n’arrive pas à se faire comprendre, pas uniquement parce que le langage n’est pas totalement développé mais parce qu’il n’arrive pas à exprimer une souffrance, une incompréhension ou une injustice, autrement qu’en boudant.


Pourquoi ne pas le laisser bouder ?

Quand l’enfant se trouve dans une tempête émotionnelle, l’enfant est incapable de réfléchir. En effet, le cerveau de l’enfant n’est pas suffisamment mature, ce qui ne lui permet pas de réfléchir adéquatement et se calmer rapidement. L’ignorer et le laisser dans son coin n’arrangent donc pas forcément la situation.


Se moquer de l’enfant n’est pas une bonne stratégie

« Remy est le boudeur en chef de la famille », « quand tu auras fini de faire la tête, tu pourras venir jouer », « tu boudes encore ? », « tu fais encore ta mauvaise tête », …

Dénigrer l’enfant, même se moquer « gentiment », n’aide pas l’enfant à exprimer ce qui ne va pas.

Au contraire, le parent amplifie son malaise, consolide son comportement et le catégorise en lui mettant une étiquette sur le front (« celui qui boude toujours »).

Suivant la situation, différentes solutions :


1. Quand l’enfant se sent incompris

Une phrase, un mot mal compris, un reproche même anodin peut prendre d’énormes proportions. L’enfant se sent si déstabilisé que le repli sur lui-même est la seule solution possible.

Il s’agit souvent d’enfants hypersensibles et incapables d’expliquer pourquoi ils boudent. Le parent va devoir faire preuve d’attention particulière pour comprendre, déchiffrer ce qui a blessé son enfant. Il peut débuter ses phrases par : « j’ai l’impression que… », « Il me semble… »


2. Quand l’enfant ressent une colère trop intense

Le parent peut mettre des mots sur le chagrin de l’enfant afin de l’aider à exprimer ce qu’il ressent. « Peut-être que tu aurais préféré jouer… », « tu as le droit de dire que tu n’es pas content mais tu connais la règle… »


3. Quand l’enfant boude pour obtenir ce qu’il souhaite

Il est déçu de ne pas avoir de bonbon avant de souper, il croise les bras, boude et vous regarde d’un air contrarié.

Sans céder à ses désirs, le parent peut aider l’enfant à verbaliser ses émotions mais aussi l’aider à ce qu’il réfléchisse par lui-même et de mieux comprendre en lui posant des questions.

« T’avais très envie d’avoir un bonbon, je ressens ta déception, mais sais-tu pourquoi j’ai refusé de te donner un bonbon ? »

Le parent va aussi valoriser les comportements positifs plutôt que d’accorder trop d’importance à la mauvaise humeur.


Accompagner par des messages d’amour

Les enfants qui boudent ont besoin d’être rassurés quant à l’amour de leurs parents. Quand l’adulte comprend la source de la frustration, de la souffrance, de la colère de son enfant, ce dernier se sentira mieux compris et accepté. Il sera également mieux armé pour s’exprimer différemment qu’en boudant.

Raulier Valérie

Neuropsychologue – psychologue

Fondatrice et coordinatrice du cabinet La clé de la réussite

Agrégée en sciences psychologiques

Coach scolaire

www.cabinetlacledelareussite.com



*Marie Costa, 100 idées pour éviter les punitions. Editions Tom Pousse, 2019


0 vue

LE CABINET

NOS HORAIRES

NOUS CONTACTER

© La clé de la réussite 

  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon
  • White Instagram Icon