Rechercher

Et si on apprenait à être heureux ?



La psychologie positive définit le bien-être psychologique comme un état accru allant au-delà du simple fait d’être heureux et d’être en bonne santé. Ce courant de pensées le perçoit plus comme une condition d’épanouissement qui varie au fil de notre vie. Le bonheur serait donc en évolution constante plutôt qu’un stade fixe de « bonheur parfait ».

Selon lui, l’être humain pourrait travailler à maintenir une bonne santé mentale en adoptant certains comportements : faire du sport, manger sainement, apprendre à accepter ses émotions, etc. Ainsi malgré les épreuves et souffrances présentes dans nos vies nous pourrions apprendre à devenir plus heureux.

Pourquoi cherchons-nous à être heureux ?


Selon Martin Seligman, pionnier dans la recherche en psychologie positive, l’être humain est en quête constante de sens. Nous aurions tous ce besoin viscéral de trouver du sens et un but dans notre vie. Cette quête de sens, si elle est accompagnée de plaisir, nous amènerait vers le bonheur.

De plus, le bien-être est un facteur de protection face aux maladies mentales en nous permettant de faire face aux événements difficiles rencontrés au cours de notre vie. Grâce à lui, nous sommes capables de solliciter le soutien social nécessaire à notre bonheur.

Comment faire pour « apprendre à devenir plus heureux » ?


Certains d’entre nous, les plus chanceux, apprennent dès l’enfance à adopter des comportements favorisant le bonheur. Pour les autres il est tout à fait possible d’apprendre dès à présent à augmenter son bien-être mental.

Premièrement, il est essentiel de se donner la permission d’être imparfait. Nos vies sont composées de réussites, de fluctuations de l’humeur, d’échecs, de joies, de périodes de stress ou de souffrance qui impactent qui nous sommes. La société actuelle nous pousse à en faire toujours plus et à être toujours mieux que la veille. Or plus nos objectifs sont élevés et plus nous sommes sous une pression empreinte de doute et de peur. Il n’est pas question ici de devenir « médiocre » mais d’accepter nos imperfections/ difficultés avec bienveillance.

Deuxièmement, introduisez progressivement des rituels qui vous permettraient d’être plus heureux. Puisqu’il n’est pas facile de créer de nouvelles habitudes, je vous conseille d’introduire un à deux rituels par semaine et d’attendre que ceux-ci fassent entièrement partie de votre routine avant d’en ajouter des nouveaux. Les rituels peuvent toucher la santé physique ou émotionnelle, la créativité, la répartition de votre temps, etc.

Troisièmement, apprenez à exprimer de la gratitude. Pour ce faire, je vous suggère d’utiliser un journal dédié à vos gratitudes quotidiennes. Ainsi tous les soirs, avant de vous coucher, vous pourrez inscrire cinq choses qui vous inspirent de la reconnaissance. Il est tout à fait normal que certaines gratitudes se répètent, ne vous en formalisez pas. Celles-ci peuvent toucher des domaines très divers ; quelqu’un vous a souri aujourd’hui, vous avez passé une belle journée, vous avez mangé un plat savoureux, vous avez été valorisé au travail, vous avez ri, vous avez mis en place un nouveau rituel qui vous fait beaucoup de bien, etc. Que ce soit un détail ou un événement particulier, tous les faits peuvent être retranscrits dans votre journal de gratitude. N’hésitez pas à en parler autour de vous et à exprimer à votre entourage votre gratitude. Celle-ci s’avère être communicative 😉

Pour aller plus loin …

Si cette approche vous parle, un suivi psychologique peut permettre d’aller plus loin… En effet, il existe cinq piliers dans la psychologie positive qui nécessitent l’aide d’un professionnel de la santé mentale : spirituel, émotionnel, intellectuel, physique et relationnel.

Et pour vous, que signifie être heureux ?

Piette Caroline

Psychologue clinicienne agréée

0470/98.30.60

Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à contacter le cabinet La clé de la réussite


Références bibliographiques :

Ben-Shahar, T. (2007). L’apprentissage du bonheur.

Seligman, Martin E.P. (2011) Flourish: A visionary new understanding of happiness and well-being.

Seligman, Martin E.P. (2002). Authentic Happiness: Using the New Positive Psychology to Realize Your Potential for Lasting Fulfillment.

0 vue

LE CABINET

NOS HORAIRES

NOUS CONTACTER

© La clé de la réussite 

  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon
  • White Instagram Icon