Rechercher

Mes croyances



Qu’est- ce qu’une croyance ?


On ne parle ici en aucun cas de croyances religieuses ou spirituelles.

Les croyances sont des affirmations personnelles que nous pensons vraies sans les avoir vérifiées et qui portent sur soi, les autres et le monde.


Nous pouvons classer les croyances en deux catégories principales :


- Les croyances qui relèvent de l’identité : par lesquelles je me définis ou je définis les autres (je suis fort, vous êtes courageux,…).

- Les croyances qui concernent les capacités (je suis capable ou non de…).

Chacun développe au cours de sa vie de nombreuses "croyances" qui sont des modèles créés à la suite de notre observation de l'environnement familial, social et culturel.


L’origine de nos croyances s’élaborent à partir de 3 facteurs interactifs :


1. L’environnement : Les messages émis par les acteurs de notre environnement sont stockés dans notre mémoire et nous influencent de manière inconsciente (tu n’y arriveras pas, tu n’es pas doué pour,…).

Cela favorise toutes les nuances d’une perception optimiste ou pessimiste du monde.


2. Les évènements et les expériences : les expériences passées et celles anticipées par l’imagination.


Les expériences passées : elles nous amènent à tirer des conclusions de ce que nous avons vécu et donc à formuler nos croyances.

Le jeune Jean-Jacques Rousseau est accusé d’avoir volé un peigne et reçoit un dur châtiment. Cette expérience douloureuse et unique dans sa vie, lui fait découvrir l’injustice et concevoir la croyance que la civilisation corrompt la bonté naturelle de l’homme.


Les expériences anticipées par l’imagination : la façon dont nous imaginons les résultats d’une expérience influencent celle-ci.

Une loi qui porte le nom de l’effet Pygmalion est le fait que quand nous formulons une prédiction concernant le futur, nous avons tendance à nous comporter de façon compatible avec sa réalisation.

Une anticipation positive fondée sur des croyances aidantes favorise la réussite.


3. La culture : beaucoup d’autres choses peuvent créer de nouvelles croyances comme le fait de voyager, de lire des romans, des biographies, de regarder des films…

Dans nos rapports aux autres, notamment professionnels, nous agissons en continu d'après ces cadres de référence que nous nous construisons de toute pièce.

Pour le meilleur, parfois, mais souvent pour le pire.


Mes croyances aidantes


Il y a donc des croyances aidantes, elles sont formulées positivement ; elles nous procurent une représentation lucide, réaliste des situations qui déterminent des comportements efficaces et heureux. Elles offrent des possibilités qui donnent l’énergie et l’envie d’aller de l’avant. Elles peuvent être de formidables moteurs pour dépasser nos peurs et nos hésitations.

Croire et ensuite se dire : "Je suis un bon vendeur, je vais y arriver" juste avant le rendez-vous avec un client potentiel, rien de tel pour augmenter considérablement les chances de succès de l'entretien.


Croyances limitantes


A l’inverse, d’autres croyances sont limitantes, elles restreignent l’énergie que nous investissons dans l’action, elles nous donnent de représentations fausses, irréalistes et négatives des situations que nous vivons et déterminent des comportements malheureux et inefficaces. Elles peuvent nous empêcher de nous réaliser professionnellement et personnellement et nous faire souffrir.

Elles nous enferment dans un schéma de pensée qui paraît naturel et logique alors qu’il existe plein d’autres façons d’envisager les choses.


L’image de soi liée aux croyances :


Si l’image de soi est positive, nous développons alors une dynamique de succès. Abraham Lincoln perdit 23 fois aux 26 élections auxquelles il se présenta et il ne cessa jamais de croire en sa capacité de vaincre. Il sut puiser sa puissance dans le succès et refusa de se laisser abattre par l’échec.

L’image de soi est une clé du comportement humain et se modifie non par une action de l’intellect, mais par l’expérience.

C’est dans les petits défis que nous donnons tous les jours que nous concrétisons une modification active et profonde de l’image de notre moi.


Petit exercice:


Complétez ces phrases :

- Je suis ………………………………………………………………………….………………………………………………………………………………………………

- Les autres sont …………………………………………………………………………………………………………………………………………………

- La vie est …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………


Prenez soin de vous!


Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à contacter le cabinet La clé de la réussite



Nathalie Fernandez Cruz

Psychologue

0486/95.72.03




Sources:


« Le Grand livre de l’analyse transactionnelle », France Brécard et Laurie Hawkes, éd. Eyrolles, 2008.

« Fais-toi confiance », Isabelle Filliozat, éd. Marabout, 2005.

« L’estime de soi », Christophe André et François Lelord, éd. Odile Jacob, 2002.

« Que se passe-t-il en moi ? », Isabelle Filliozat, éd. Marabout, 2001.

« L’estime de soi, un bien essentiel », Rosette Poletti et Barabara Dobbs, éd. Jouvence, 1998.





14 vues0 commentaire