Rechercher

Réapprendre à être en lien


Dans cette crise Covid qui dure, que nous avons dû traverser de manière très passive et inhabituelle, nous avons perdu beaucoup de repères.


C’est comme si nous avions « désappris » à entrer en lien avec nos proches, nos collègues, notre entourage.

Maintenant, il est temps de se remettre « en selle » et pour certains d’entre nous, cela semble une montagne impossible à franchir.

Il me paraît important de pouvoir parler entre nous de cette peur, de cette difficulté, pour la rendre plus accessible, moins honteuse. Eric Berne a écrit « que dites-vous après avoir dit bonjour », traitant de nos interactions quotidiennes et de nos rituels de gestion du temps passé ensemble.


Nous voici au stade du « comment se (re)dire bonjour ? » … Réapprivoisons-nous, regardons-nous (ce n’est pas contagieux), avançons l’un vers l’autre en tenant compte du rythme et de la sensibilité de chacun.

Le contact physique est essentiel et nous a manqué. Un contact affectueux active chez nous la sécrétion d’ocytocine, hormone responsable de notre attachement, de notre apaisement… Même en se faisant la bise ou en se donnant une poignée de mains, on satisfait nos besoins de connexion et on facilite les échanges et le partage de joies et d’expériences.


Maintenant, à vous de décider - et de communiquer – si vous êtes plutôt « bisous », « poignée de mains », « check » ou autre…

Le positif (comme après chaque crise), c’est que nous pouvons réinventer et donc améliorer la relation, que nous pouvons redéfinir notre manière idéale d’entrer en lien.

Soyons à l’écoute de nous-même et d’autrui et partons à la découverte…


Pour cela, voici quelques suggestions :


- Observez votre état d’esprit et comment vous vous sentez dans votre corps

Par exemple : « je ne suis pas à l’aise, je voudrais encore rester prudent » ou « j’ai la pêche et j’ai hâte de refaire la bise à mes collègues » ou… ;

- Dites à l’autre votre besoin en fonction de votre observation

Par exemple : « salut les gars, je vous salue de loin ! » ou « un câlinou ? » ou…

- Demandez à l’autre quel est son état d’esprit et tenez-en compte

Par exemple : « ça te va si je te fais la bise ? » ou « on se sert la main ? »

et surtout, prenez soin de vous !


Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à contacter le cabinet La clé de la réussite.


Nathalie Fernandez

Psychologue

0486/95.72.03



Sources:

J.P. Vidal: « Communiquer et s’affirmer »

V. Anciaux et S. De Schaetzen: « L’intelligence émotionnelle »

E. Berne: « Que dites-vous après avoir dit bonjour ? »

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout