top of page
Rechercher

La sérotonine! kesako?

Dernière mise à jour : 29 nov. 2023


Lorsque je reçois des patients déprimés voire atteints de dépression, je leur pose systématiquement des questions sur leur mode de vie et leur alimentation.

Mangent-t-il suffisamment ? Sautent-ils des repas ? Que mangent-ils ?

Je leur demande également à quand remonte leur dernier bilan sanguin. Ont-ils des carences en vitamines et minéraux ? Ont-ils des soucis au niveau du foie ?


Cela permet d’écarter l’éventualité d’un déséquilibre biologique pouvant être à l’origine de leurs symptômes.


Dans le cas de la dépression, si un traitement est prescrit, il s’agira souvent d’un antidépresseur ayant une incidence sur la distribution de la sérotonine dans le cerveau.

Le but étant que cette dernière voyage de manière fluide d’un neurone à l’autre.

La sérotonine, rappelons-le, est l’« hormone du bonheur », celle qui veille à ce que l’on se sente bien, à ce qu’on parvienne à se concentrer, à mémoriser correctement et à dormir paisiblement. Son rôle est déterminant dans les systèmes cérébraux qui régulent donc l’humeur, l’émotivité ou encore le sommeil.


Mais pour qu’elle puisse être présente de manière homogène dans le cerveau, encore faut-il qu’il y en ait suffisamment !

Or, aucun médicament, aucun aliment ne nous fournit de sérotonine toute faite.


Il est donc primordial de se nourrir d’aliments contenant du tryptophane qui est le précurseur de celle-ci. Le tryptophane est un acide aminé indispensable à production de sérotonine mais également à la sécrétion de la mélatonine qui est, elle, l’hormone du sommeil.


Vous l’aurez compris, ce fameux tryptophane est un élément indispensable à notre bien-être.

Mais où le trouve-t-on ? Essentiellement dans la volailles, les produits laitiers, les œufs, les protéines de soja, les légumineuses, les bananes, les amandes et noix de cajou, les arachides, le poisson et la levure de bière.


L’ingestion de tryptophane pour produire de la sérotonine est plus complexe que ce que je viens de tenter d’expliquer mais il s’agit là d’un bon début. Veuillez noter qu’il est impératif d’avoir un bon niveau de vitamines B et de magnésium pour que la synthèse de la sérotonine se fasse correctement.


Quoiqu’il en soit, vous n’avez rien à perdre à consommer les aliments énoncés ci-dessus et à effectuer vos propres recherches concernant la sérotonine.


Besoin d’aide? L’équipe du cabinet La clé de la réussite, constituée notamment de psychologues et diététicienne, est là pour vous aider !


Senem Karoui

Psychologue

0470 250 366.



Sources:


Marc F.Bear, Barry W.Connors, Michael A. Paradiso (traduction et adaptation françaises André Nieoullon). Neurosciences. A la découverte du cerveau. Edition Pradel

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

ความคิดเห็น


bottom of page