top of page
Rechercher

Dépression saisonnière… Gare à l'automne !



La fin du mois de septembre arrive à grands pas et est synonyme d’automne, jours qui raccourcissent, températures qui baissent et j’en passe.

Même si nombre d’entre nous aiment cette période de l’année, beaucoup auront dans quelques semaines le moral dans les chaussettes.

Ce n’est plus un secret, la dépression saisonnière nous guette.

Fatigue, manque de motivation, augmentation des fringales (envie de sucré), changement d’humeur, repli sur soi, baisse de la libido, etc.


Tout d’abord, comment la différencier d’une dépression « classique » ?


Si vous souffrez de ces épisodes chaque année à la même période (fin d’année) et qu’au retour des beaux jours, vous sortez de votre coquille, il y a de grandes chances que vous souffriez de Troubles Affectifs Saisonniers (TAS).


Par contre, si les symptômes dépressifs perdurent dans le temps (au moins 6 mois) peu importe la saison, parlez-en à votre médecin ou à un professionnel de la santé mentale.


C’est bien beau de savoir qu’on souffre de TAS, mais comment faire pour prévenir/guérir ?


- Il y a la fameuse luminothérapie dont on a beaucoup parlé il y a quelques années. Des appareils spécifiques sont en vente un peu partout (bien se renseigner avant achat)


- Les carences diverses : fer, vitamine D, Omega 3, … Une prise de sang complète vous aidera à identifier ce qui est à équilibrer au niveau biologique et, croyez-moi, c’est très important !


- Une alimentation saine : pour éviter les carences citées ci-dessus et augmenter la production des neurotransmetteurs importants (ex : la sérotonine), il est important de bien manger et de se complémenter (magnésium, Vit D, etc).


- L’exercice physique : les endorphines créées durant vos séances de sport vous procurent un état de bien-être en diminuant notamment la sensation de fatigue et d’anxiété.


- Antidépresseurs naturels ou non : avant de se précipiter chez un psychiatre pour se faire prescrire des antidépresseurs, renseignez-vous sur les compléments alimentaires pouvant vous soutenir durant cette période de « baisse de régime »


Par contre, si vous remarquez que c'est plus profond que cela, surtout ne restez pas seul.e!

Si vous êtes en détresse émotionnelle et/ou psychologique, le cabinet La clé de la réussite peut vous orienter vers le professionnel qui vous conviendra le mieux.


Senem Karoui

Psychologue

0470/25.03.66





31 vues0 commentaire
bottom of page