top of page
Rechercher

Comprendre et agir sur le stress transmis à la mère, pour le bon développement du bébé



Depuis toujours, et merci Freud, on a fait culpabiliser les mères sur l’impact qu’elles auraient sur le développement de leur bébé.

Mais qu’en est il du SYSTEME autour de la mère qui engendre ce stress ?


La grossesse n'est pas seulement une période de changement physique pour une femme ; c'est aussi un moment où chaque émotion et expérience peut façonner la vie de son enfant à naître.

Des recherches récentes ont mis en lumière comment l'histoire et le bien-être émotionnel des parents, en particulier de la mère, jouent un rôle crucial dans le développement biologique et psychologique de l'enfant.

Cet article explore les effets du stress transmis à la mère impactant de ce fait, le bébé et comment nous pouvons soutenir les mères pour favoriser un développement sain.

Voici un résumé des différents points présents dans la vidéo « Mieux comprendre bébé » de Boris Cyrulnik (neuropsychiatre):

 

Le Lien entre l'histoire parentale et la santé de l'enfant :

Chaque enfant naît avec une histoire - une histoire qui commence bien avant sa naissance. Les scientifiques ont découvert que les bébés portent non seulement les gènes de leurs parents mais aussi les répercussions biologiques de leurs vécus. Cette transmission peut se manifester sous forme de stress ou de bonheur, influençant l'enfant dès ses premiers jours de développement intra-utérin.

 

La philosophie du corps et de l'Âme :

La séparation traditionnelle de l'esprit et du corps, une idée profondément enracinée dans la pensée cartésienne, est remise en question par les découvertes contemporaines. Les émotions et le stress vécus (excès de cortisol) par la mère peuvent laisser des empreintes biologiques sur l'enfant (notamment au niveau du développement de son cerveau), suggérant une interconnexion profonde entre le psychologique et le physique.

 

Les répercussions du stress aigu et chronique :

Alors qu'une poussée de stress peut être transitoire et sans effet durable sur le bébé, le stress chronique chez la mère peut avoir des conséquences graves sur ce dernier. L'exposition prolongée à des hormones de stress comme le cortisol peut traverser le placenta et affecter le développement du cerveau de l'enfant, avec des effets potentiellement durables.

Il est constaté chez certains enfants un ralentissement dans le développement de la zone pré-frontale du cerveau (entrainant des difficultés au niveau des fonctions exécutives, comme notamment l’autonomie).

 

L'Isolation vs. l'Isolement :

L'isolation sociale est identifiée comme une forme d'agression pour la mère et l'enfant, tandis que choisir de s'isoler (isolement) peut être une forme de repos et de récupération. La distinction entre ces deux états est essentielle pour comprendre leur impact sur la santé mentale maternelle et le développement de l'enfant. L’entourage a donc un rôle essentiel !

 

La violence conjugale et ses effets sur l'enfant :

La violence conjugale est un poison pour l'esprit et le corps, non seulement pour la victime mais aussi pour l'enfant à naître. Les enfants témoins de violence entre leurs parents peuvent subir des dommages émotionnels et développementaux, même s'ils ne sont pas directement blessés.

 

La précarité sociale et le stress maternel :

Les inquiétudes liées à la précarité sociale - comme l'insécurité alimentaire et le logement instable - peuvent créer un environnement stressant pour la mère et, par extension, pour le bébé. Cela souligne l'importance de soutenir les femmes enceintes à travers des politiques et des programmes sociaux, pour celles qui en ont besoin

 

Quelques conseils sont donnés pour un environnement de grossesse sain :


1. Soutien Émotionnel : Encourager le dialogue ouvert et le soutien émotionnel pour les femmes enceintes.

2. Éducation et Sensibilisation : Informer les futurs parents des effets du stress et de la violence sur le développement du bébé.

3. Soutien Médical : Assurer un suivi médical régulier qui inclut l'évaluation du bien-être émotionnel de la mère.

 

Conclusion :

La santé émotionnelle d'une mère pendant la grossesse est tout aussi importante que sa santé physique. En tant que société, il est de notre devoir de fournir un environnement sécurisant et nourrissant pour les mères et leurs enfants.

En comprenant les risques associés au stress transmis à la mère et en agissant pour les atténuer, nous pouvons aider à assurer que chaque enfant ait le meilleur départ possible dans la vie. Le système autour de la mère a donc un rôle majeur!


Besoin d'aide? N'hésitez pas à contacter le cabinet La clé de la réussite.


Raulier Valérie

Neuropsychologue - psychologue

Fondatrice et coordinatrice du cabinet La clé de la réussite

Agrégée en sciences psychologiques

0477/97.32.43

 

Source

vidéo « Mieux comprendre bébé » de Boris Cyrulnik, neuropsychiatre

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page